Ma parentalité, ta parentalité…

Je lis parfois des articles, un peu troublants, qui (supposément) parlent de parentalité. La conclusion en est souvent: « faites comme vous voulez, à chacun sa façon de faire, ta parentalité équivaut la mienne… » Les arguments? « Que TU fasse ça, ou que TU fasse le contraire, peu importe. On sait que TU es un bon parent… bla bla bla. » Mais où parle-t-on de l’enfant? Que chaque parent ait sa couleur, certes, mais n’oublions pas l’objet principal: l’enfant. Dans un monde où la recherche de notre bien-être personnel est devenu prioritaire (« Pense d’abord à toi si tu veux pouvoir t’occuper des autres. ») prioriser les besoins de nos enfants est encore bien mal vu. « Vous allez en faire des enfants rois! » Or, il y a une grande distinction à faire entre répondre à un besoin et répondre à un désir. Répondre aux besoins de nos enfants, tout comme leur apprendre la distinction entre « besoin » et « désir », c’est notre devoir de parent. Et oui, souvent ça implique de mettre de côté nos propres besoins et c’est tout à fait acceptable.

Consoler ou laisser pleurer

J’imagine que je n’apprend rien à personne si je dis: un bébé, ça pleure. Parfois un peu. Parfois beaucoup. Est-ce que « laisser pleurer son enfant » est une « méthode éducative » acceptable? Non. Un bébé ça a BESOIN d’être consolé. Est-ce que le fait de laisser ton bébé pleurer, de temps en temps, pour retrouver un peu ton calme et ta sérénité, fait de toi un mauvais parent? NON! Mais, de grâce, si ça arrive souvent, va chercher de l’aide. « Ça prend un village pour élever un enfant. » Et certains enfants ont besoin d’un plus grand village que d’autres. Je ne serai pas populaire en disant cela, mais laisser pleurer un bébé, oui ça peut être néfaste pour son développement et ce n’est jamais pour répondre à SON besoin, mais bien pour répondre au nôtre. On a beau ne pas aimer se faire culpabiliser, il ne faut quand même pas se mettre la tête dans le sable. 

À lire:

https://www.huffingtonpost.fr/2016/04/07/laisser-pleurer-bebe-corps_n_9632418.html

Les dodos

Le sommeil des bébés (et celui des parents) est aussi un sujet chaud. « Est-ce que bébé fait ses nuits? » La réponse est simple: « oui ». Dès la naissance, bébé fait SES nuits! Pas celles des parents, les siennes! Certains bébés dorment bien, à peu près n’importe où. D’autres se réveillent dès qu’ils n’ont plus le sein dans la bouche. Et ça, on ne le découvre que lorsqu’on l’a dans les bras. Inutile donc de décider d’avance où bébé dormira. On nous présente souvent le lit à barreaux comme la seule option sécuritaire et la meilleure. Par contre, quand on lit un peu, on se rend compte que le cododo facilite l’allaitement et aiderait à prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson. Alors, que ce soit dans sa propre chambre, dans un parc, dans le lit des parents, plusieurs options sont possibles et valables. Là où bébé dormira bien, les parents dormiront mieux. Nous voulons tellement être prêts pour l’arrivée de bébé que nous ne nous laissons souvent que bien peu d’options. La meilleure préparation est de se renseigner et de se préparer à être déstabilisés.

À lire:

http://www.canalvie.com/famille/bebe/articles-bebe/le-cododo-1.1335561

L’allaitement… Breast is best!

Eh oui! J’ose! Encore une fois, ce n’est pas un message très populaire. On préfère, et de loin, se faire dire que que chaque option est valable. Que l’important c’est « un bébé nourrit et une maman heureuse ». Bien sûr! Je ne peux certainement pas m’élever contre ce principe! Par contre, ce qu’on ne dit pas souvent, c’est que l’allaitement c’est beaucoup moins compliqué que ça en a l’air. Et que ça peut effectivement rendre une maman heureuse!

Intense au début, l’allaitement évolue au fur et à mesure que bébé grandit et que ses besoins changent. Un bébé naissant, ça a un tout petit estomac. Donc, ça a faim souvent! Rien d’inquiétant à ce que notre bébé ait faim une heure ou deux après avoir bu! L’allaitement à la demande permettra d’établir un équilibre entre les besoins de bébé et la quantité de lait produite. En plus du lait, l’allaitement fournit un réconfort à bébé, encore un peu traumatisé de son passage entre le ventre de maman et le monde extérieur.

 L’allaitement est « le best » non seulement pour bébé, mais pour maman aussi. Entre autre, il a été démontré qu’allaiter peut aider à prévenir la dépression post- partum. Est-ce que ça signifie que l’allaitement s’installe toujours facilement et naturellement? Bien sûr que non. C’est important d’avoir du support. Un groupe d’entraide, le CLSC, une marraine d’allaitement. Il existe plusieurs options et, avant de baisser les bras, il faut demander de l’aide. On se met souvent la pression, pour ça et pour pleins d’autres choses, d’être « capable toute seule ». La vérité, c’est que ce n’est pas seulement notre bébé qui a besoin d’un village… Des nouveaux parents, ça a aussi besoin d’être entourés et épaulés.  

Pour trouver une marraine d’allaitement:

https://nourri-source.org/fr/pages/trouver-une-marraine-allaitement

Quand on attend un bébé, on aura beau se dire « je vais faire les chose comme-ci ou comme-ça », en bout de ligne, ce ne sont pas les livres qu’on a lu ou les opinions de l’entourage, mais bien plus notre enfant qui nous guidera vers notre style de parentalité. Chaque bébé est unique et naît parfait, à sa façon. Quel bonheur de découvrir, au fil des jours, sa personnalité toute spéciale! Devenir parent est, chaque fois, une aventure remplie de surprises. Il faut apprendre à lâcher prise, et ce dès la conception, parce que la réalité est que nous ne contrôlons que bien peu de choses…

Vous avez aimé?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkdin
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

laisser un commentaire

sur le blogue

Livraison gratuite sur le 2e item et plus!

On paie la livraison pour le 2e item et plus! Remplis la boîte, c’est le même prix. Voici tous les articles qui sont possibles de choisir avec cet article pour profiter de l’offre : 

Coût POUR la livraison du premier item

Tous nos prix sont toujours en dollars canadiens
Pays Canada États-Unis d’Amérique Europe États de l’AELE Japon Australie / Nouvelle-Zélande Reste du monde
Coût 7.95$ 5.30$ 5.80$ 13.20$ 5.80$ 9.25$ 7.95$